marie dekerle

 

présente l'exposition

OUTREVILLE DE MARIE DEKERLE           au château de Fougères

Au sein du château médiéval et Renaissance de Fougères-sur-Bièvre, la peintre Marie Dekerle vous emmène en Outreville, « au-delà de la ville ». À travers 20 peintures à l’huile, vous êtes plongé dans un univers de villes-lumières musicales bleues. Dans une confrontation inattendue de l’ancien et du contemporain, cette exposition, organisée par le Centre des monuments nationaux, vous offre une expérience perceptive innovante. Centrée sur la ville comme vision d’un monde architectural fascinant, nocturne et lumineux, cette exposition puise ses racines dans une recherche picturale développée par l’artiste depuis 7 ans.

 

Château de Fougères-sur-Bièvre
1 rue Henri Goyer
41120 Fougères-sur-Bièvre

        

Dossier de presse   

 

OUTREVILLE           In Marie Dekerle's painting                        Dans la peinture de Marie Dekerle

 
Nathalie Debertrand
Journalist - Journaliste
 
Dossier de presse    
 
01_dekerle_marie_outrevilleI_md
02_dekerle_marie_tribune_md
03_dekerle_marie_outrevilleII_md
04_dekerle_marie_steleII_md
05_dekerle_marie_steleIII_md
06_dekerle_marie_steleI_md
07_dekerle_marie_agoraI_md
08_dekerle_marie_agoraII_md
09_dekerle_marie_agoraIII_md
10_dekerle_marie_dizzyII_md
 
 

1. A blue musical city of light

     Modern and structured urban landscapes

1. Une ville-lumière musicale bleue

       Des paysages citadins modernes et structurés

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    

 

 

First, Marie Dekerle’s painting attracts us. Then, it invites us to discover an architectural world, which gradually dissipates to give way to colour. It brings modern and structured urban landscapes, where human presence is just guessed. We are in a place we could experience or recognize, with most often defined shapes. Nevertheless, an added dimension breaks out, because the artist masters the alliance between figurative language and pictorial poetry. The beautiful presence of her semi-figurative cities seems also a poetic apparition, predominantly blue-toned.

 

This open blue sky and the blue night bring together imagination and dream. Symbolic and singular, this blue is also close to the « blues », to the jazz we can hear when we get closer to the Dizzy series of paintings (I-IV), a tribute to the jazz genius Dizzy Gillespie. Marie Dekerle’s painting reveals a world, in the sense that the artist recreates the world in her way, by subtly reinterpreting reality. It carries and elevates us in a spiritual dimension, where the human being questions himself about the world to which he belongs.

 

 

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La peinture de Marie Dekerle d’abord nous attire, puis nous entraîne dans une vision du monde architecturale, qui peu à peu s’estompe pour laisser toute sa place à la couleur. Elle propose des paysages citadins modernes et structurés, où la présence humaine est seulement devinée. Nous sommes dans un lieu que l’on pourrait connaître ou reconnaître, aux contours le plus souvent définis. Mais il surgit une dimension supplémentaire car l’artiste maîtrise le mariage du figuratif et de la poésie picturale. Ses villes semi-figuratives magnifiquement présentes semblent également une apparition poétique où domine le bleu.

 

Cette ouverture sur le bleu du ciel et celui de la nuit fait se rencontrer l’imagination et le rêve. Symbolique et unique, ce bleu se rapproche aussi du « blue », apparenté au « blues », au jazz, que nous entendons en nous approchant de la série Dizzy (I-IV), appelée ainsi en hommage au génie du jazz Dizzy Gillespie. La peinture de Marie Dekerle fait apparaître un univers, au sens où l’artiste recrée le monde à sa manière, dans une réinterprétation subtile du réel. Elle nous transporte et nous élève dans une dimension spirituelle, où l’être humain s’interroge sur le monde dans lequel il s’inscrit.

2. Rapid Disappearance

    From optical dizzy to mystery

2. Fulgurante Disparition

      Du vertige optique au mystère

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

       Marie Dekerle's painting offers us light, but also speed, movement, energy, in an amazing optical sensation. The viewer is seized to the crossroad of vanishing lines brilliantly interpreted through a perfect technique. We then travel from cities to landscapes, which seem both close and far away. The horizon suggests an impression of a city before disappearing. Marie Dekerle brings us to the land of dream and beauty, which could be one of the missions of the creator artist.

 

    La peinture de Marie Dekerle nous offre la lumière, mais aussi la vitesse, le mouvement, l’énergie, dans une étonnante sensation optique. Le spectateur est ainsi happé au carrefour des lignes de fuite magistralement interprétées grâce à une technique parfaite. Puis nous nous promenons de villes en paysages qui nous semblent proches et lointains. L’horizon laisse apparaître une trace de ville avant de s’estomper. Marie Dekerle nous emmène ainsi au pays du rêve et de la beauté, qui pourrait être la mission de l’artiste créateur.

3. Light, ligne and musicality

    Onirism and enchantment

3. Lumière, ligne et musicalité

      Onirisme et merveilleux

     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Colour, lines, style. Partition, melody, rhythm. The tonalities mix. Colours and notes, compositions and musical staves. There is music in Marie Dekerle’s painting and she gives it back tenfold. A saxophone solo flows out of an open window. The tempo accelerates in a magnificent palette of blue. As an expanding air of jazz, the city is illuminated, pulses, lives and starts dancing in the start of the evening. Rapid rhythm, syncopes and spirals, the tone has been set. We enter another dimension. Harmony of colours forms and musical echoes. The artist proposes us a dreamlike vision of a wonderful city, where all is light, colour and musicality. Barely into the city, we would like never to get out...

 

La couleur, les lignes, le style. La partition, la mélodie, le rythme. Les tonalités se mélangent. Couleurs et notes, compositions et portées. Il y a de la musique dans la peinture de Marie Dekerle et elle le lui rend bien. Un air de saxophone s’échappe d’une fenêtre ouverte. Le tempo s’accélère dans une merveilleuse palette de bleu. Comme un air de jazz qui se développe, la ville s’illumine, pulse, vit et se met à danser dans le soir qui descend. Rythme rapide, syncopes et spirales, le ton est donné. Nous entrons dans une autre dimension. Harmonie de couleurs, de formes et d’échos musicaux. L’artiste nous propose une vision onirique d’une ville merveilleuse, où tout est lumière, couleur et musicalité. A peine entrés dans la ville, nous voudrions ne plus en sortir...

4. Outreville

    Splendour and humanity

4. Outreville

      Splendeur et humanité

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

The city is watching us. It is in front of us, in all its splendour and its humanity. It offers to our eyes its lights, its urban architecture and its modernity. It extends its arms towards the sky like sun rays and envelops us in its environment. It entirely absorbs us in its world. In Marie Dekerle’s universe, the city is the queen, it fills all space. Universal and timeless, it calls on our sensitivity, on our imagination. It is offered to our eyes like a star, shining. But do we really know where we are? In Broadway, Chicago, Boston or Philadelphia? Or simply at our street corner? Invitation to walk and to discover a new territory, the city seems to be waiting for our eye to start living.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La ville nous regarde. Elle est face à nous, dans sa splendeur et son humanité. Elle offre à notre regard ses lumières, son architecture urbaine et sa modernité. Elle étend ses bras en forme de rayons obliques très présents et nous enveloppe dans son univers. Elle nous absorbe entièrement dans son monde. Chez Marie Dekerle, la ville est reine, elle emplit tout l’espace. Universelle et intemporelle, elle fait appel à notre sensibilité, à notre imagination. Elle s’offre à nos yeux comme une star, brillant de mille feux. Mais savons-nous vraiment où nous sommes ? À Broadway, à Chicago, à Boston ou Philadelphie ? Ou tout simplement au coin de notre rue ? Invitation à la promenade et à la découverte d’un nouveau territoire, la ville semble attendre notre regard pour la faire vivre.